Si vous ne visualisez pas correctement ce message, cliquez-ici

mardi 11 mars 2014

Bulletin Officiel 25

Édito

Plus que jamais votre rôle aux côtés des Français est central : vous réalisez aujourd’hui plus d’un million d’actes par jour, et ce au plus près des patients.

En tant que professionnels de santé qualifiés, il est indispensable que vous soyez reconnus à votre juste valeur, au sein des autres professions de santé. Il ne s’agit pas ici d’une incantation idéaliste mais au contraire d’une impérieuse nécessité. Car c’est de la qualité de la formation que dépend l’avenir de la profession. Car c’est de la qualité de la formation que dépendent avant tout la qualité des soins et la sécurité des patients !

C’est pourquoi l’Ordre met toute son énergie à faire entendre la voix unanime de la profession sur ce sujet déterminant de la réforme de la formation. Nous ne cesserons d’affirmer que seule une formation exigeante et de qualité, à la hauteur des responsabilités croissantes d’une profession en perpétuelle évolution, est de nature à nous faire participer pleinement à une politique de santé ambitieuse.

De même que le maintien de la PACES va dans le sens de l’inter-professionnalité, la reconnaissance d’un grade de Master pour les kinésithérapeutes de demain permettra aux jeunes professionnels de bénéficier de perspectives internationales et d’un accès à la recherche, qui sont autant d’atouts devenus désormais incontournables tant pour l’attractivité que la pérennité d’une profession de santé.

Assurer la juste place des kinésithérapeutes dans le débat public pour que leur reconnaissance soit enfin à la place qu’ils occupent dans le quotidien et le cœur des Français, c’est notre préoccupation permanente pour une profession en mouvement.

En route vers le Master!

Jean-Paul DAVID
Président du Conseil national de
l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes.

Bulletin kine n°25 (PDF, 1665 ko)

La Lettre de l'Ordre

Toutes les publications de l'Ordre des masseurs kinésithérapeutes