Si vous ne visualisez pas correctement ce message, cliquez-ici

jeudi 20 août 2015

Bulletin Officiel 28 (*)

Edito

Après des années marquées il faut bien le dire par un frein à l’évolution de la kinésithérapie au regard de ce qui se fait au niveau international, 2014 et 2015 voient enfin un début d’éclaircie. Nous savons que la clé est la réforme de la formation initiale.

C’est enfin le cas avec la parution des premiers textes. Même si les demandes de la profession ne sont que partiellement satisfaites, notamment au regard de la reconnaissance au grade master, il faut reconnaître que le référentiel est en tout point conforme à nos attentes. A n’en pas douter, c’est un tournant essentiel pour prodiguer à nos patients des soins de qualité. Par ailleurs, il y a une forte demande d’accès à la recherche de la profession, ce qui est une nécessité pour fonder nos pratiques sur les preuves. Cela passera à terme par la création d’une discipline universitaire, ce qui se fait dans de nombreux autres pays.

Ainsi le chemin est encore long pour rendre à la kinésithérapie la place nécessaire pour offrir les soins les plus appropriés, mais l’ordre va poursuivre ses travaux en ce sens. Par ailleurs, les démarches engagées dans le cadre de la loi de santé pour redéfinir la profession ont franchi une première étape. L’aboutissement du processus législatif permettra d’adapter l’exercice au cadre légal nouvellement défini.

Fort de ces avancées majeures, l’Ordre va continuer en 2015 son action pour donner à la profession toute la reconnaissance qu’elle mérite et asseoir les bases de la kinésithérapie de demain !

PASCALE MATHIEU,
PRÉSIDENTE DU CONSEIL NATIONAL
DE L’ORDRE DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES.

 

Bulletin_ordre_28 (PDF, 1444 ko)

La Lettre de l'Ordre

Toutes les publications de l'Ordre des masseurs kinésithérapeutes